top of page

Rio jour 1: Arrivée de toute la famille

Après un long vol avec escale de plus de 15h avec deux enfants en bas âge dont la plus petite a pleuré une bonne partie du trajet, nous arrivons à Rio un peu en mode "Walking dead" mais le bonheur d'être là supplante vite la fatigue.

Dés que nous posons un pied dans l'aéroport, je ressens la même émotion qu'il y a 5 ans: une grande joie et gratitude de pouvoir vivre cette expérience. Un sentiment unique s'y ajoute: je me rends compte qu'en quelques années, ma vie a bien changé. Pour le meilleur: j'ai la famille dont j'ai toujours rêvé et je ne peux m'empêcher de repenser à ce vieux taxi-man qui m'avait "prédit" que quand je reviendrais à Rio, ce serait avec mes enfants. Je suis heureuse de pouvoir faire découvrir cette merveilleuse ville et cette culture à ma famille. J'ai à peine le temps de laisser mes pensées errer ainsi que nous arrivons au fameux "Bem-vindo ao Brasil" et un groupe de belges nous propose gentiment de nous prendre tous en photo alors qu'on faisait quelques photos en "sous-groupe".




Après une heure de taxi, nous arrivons à notre hôtel, le Royal Rio Palace Hotel à Copacabana. Cette année, j'ai opté pour la solution de logement "hôtel" afin de maximiser la sécurité et la facilité pour notre petite famille. Nous découvrons la vue de notre chambre qui se trouve au 17ème étage (je crois que je n'ai jamais été aussi haut dans un building!) et on constate qu'on voit l'Atlantique!




Après une tentative de sieste ratée, nous décidons d'aller nous revigorer à la place de Copacabana. Je suis surexcitée - au moins autant que mes filles - à l'idée de retrouver cette ambiance de "on profite de la vie à la façon carioca". Ni une ni deux, nous voilà installés sous un parasol (aussi une petite adaptation comparé à 2019, toujours dû aux petites). Teana n'ose pas poser un orteil sur le sable et pleure dés qu'on essaye de la déposer. Maiana, elle, est ravie et joue tout de suite dans le sable avec ses jouets. Pour nous, les deux "grands", ce sera une caïpirinha of course! Je demande aussi à des vendeurs qui déambule sur la plage le fameux queijo coalho qu'ils cuisent au barbecue devant vous: un délice!




Quelques photos dans ce cadre idyllique s'imposent.




En milieu d'après-midi, nous décidons de rentrer à l'hôtel et nous nous rendons compte que malgré la crème solaire 50 et le parasol nous avons tous de gros coups de soleil! Oups... Vu la fatigue de tout le monde, nous décidons d'aller manger tôt et de nous coucher dans la foulée. Couchée dans mon lit, alors que j'écoute le rythme de Rio qui bat son plein 17 étages plus bas, je me demande à quoi ressemblera mon costume, ce que je vais apprendre aux cours, ce que je vais trouver comme pépites pour les élèves et je me sens tellement chanceuse de pouvoir revenir dans la "Cidade marvilhosa "(le petit nom affectueux de Rio) 5 ans après mon premier voyage entourée des amours de ma vie.

Ate amanha!






Kommentare


Post à l'affiche
Posts récents
Archive
Chercher par tag
Suivez-nous
  • Samba Shine Instagram
  • Icône de l'application Facebook
bottom of page